Déshydratation de la peau en hiver: comprendre le phénomène pour mieux le combattre.

Chaque année, votre métier d’esthéticienne vous apporte le même constat : l’hiver est synonyme de sécheresse, de déshydratation et de desquamation de la peau, une condition qui entraine des tiraillements, de l’inconfort et une perte de tonicité.

Comme le mal est souvent déjà fait lorsque l’on vous consulte, nous vous proposons un article informatif sur le phénomène de la déshydratation cutanée hivernale.
En comprenant mieux ses causes réelles, vous pourrez sensibiliser plus efficacement votre clientèle à l’importance de la prévention pour maintenir une peau saine tout au long de la saison morte!

Le chauffage : l’ennemi #1 de l’hydratation

Bien que les facteurs climatiques, tels que le froid, le vent, et les précipitations, ne favorisent guère le maintien d’une peau saine, ils ne seraient pas les principaux responsables de la déshydratation cutanée.

En effet, selon une étude réalisée par des chercheurs du Shiseido Life Science Research Center à Yokohama, au Japon, les fluctuations drastiques du niveau d’humidité dans l’environnement seraient à l’origine des tiraillements de la peau qui apparaissent souvent pendant la saison froide.1

Ce n’est donc pas le climat froid qui déshydrate la peau, mais plutôt l’utilisation de systèmes de chauffage qu’il entraine. Le chauffage assèche l’air ambiant et aggrave les écarts d’humidité entre l’extérieur et l’intérieur.

Que se passe-t-il, scientifiquement parlant?

L’épiderme forme la couche supérieure de la peau. Il se compose de quatre sous-couches qui, ensemble, consolident une barrière protectrice. Ce tissu se régénère environ tous les mois grâce à des cellules actives appelées kératinocytes.

Les kératinocytes se forment dans la couche profonde de l’épiderme (basale), puis remontent vers les couches supérieures. Ce faisant, elles se combinent à des acides gras et libèrent des déchets. Ces déchets agissent en fait comme acteurs hydratants naturels (NMF).

Une fois à maturité, les kératinocytes meurent et se transforment en cornécytes. Avec les acides gras et les NMF, les cornécytes forment la couche supérieure de l’épiderme. Aussi appelée cornée, cette ultime couche est responsable de protéger la peau des agressions externes et surtout, de maintenir son hydratation.

Des variations brusques du taux d’humidité ont un impact direct sur la formation des cornécytes et nuisent ainsi à leur cycle de régénération. C’est ce qui cause les tiraillements, les fissures et les squames douloureux que plusieurs observent pendant la saison froide.

Comment contrer le phénomène de la déshydratation hivernale?

Il a été démontré que les zones asséchées (sans sébum) de l’épiderme étaient plus hydrophobes, c’est-à-dire récalcitrantes à l’hydratation.2  En d’autres termes, il est plus difficile de réhydrater une peau déjà sèche que de maintenir une peau hydratée. C’est pourquoi les experts s’entendent pour recommander l’adoption d’habitudes de vie préventives.

Ces quelques précautions favorisent le maintien d’un niveau d’hydratation optimal de la peau :

– Contrôler l’humidité de la maison l’hiver à l’aide d’un humidificateur.

– Éviter les douches trop chaudes : elles assèchent la peau.

– Boire beaucoup d’eau.

– Adopter une routine de soins hydratants en fonction de son type de peau :

1. Utiliser un nettoyant plus hydratant, pour maintenir la couche protectrice et le sébum à la surface de l’épiderme.

2. Appliquer une crème hydratante de qualité sur une peau encore humide. Pour les peaux alipidiques, opter pour une crème plus riche, notamment à base de beurre de karité, pour permettre à la peau de garder son film hydrolipidique.

3. Pour prévenir la peau sèche, appliquer un masque hydratant de 3 à 5 fois par semaine. Pour traiter une peau sèche, appliquer le masque quotidiennement.

4. Protéger sa peau des rayons UVA et UVB en appliquant quotidiennement un écran solaire à large spectre.

 

Voilà! Rien de mieux qu’une explication scientifique pour convaincre vos clientes qui doutent encore de l’importance de bien s’hydrater en hiver.

Vous avez des questions sur la déshydratation cutanée hivernale? Ou encore, vous vous demandez quels soins vous devriez conseiller à vos clientes? N’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes là pour ça!

 

Sources:

  1. A.V. Rawling & C.R. Harding, ʺMoisturization and skin barrier functionʺ, Dermatologic Therapy, vol. 17, 2004, 43-48.
  2. Elkhayat et ali. « Mouillabilité de la peau », EMC — Dermatologie cosmétique, janvier 2013, 1-4
  3. Gerard Beylot, « L’hydratation du visage », Actualités pharmaceutiques, no 503, février 2011, 51-54.
  4. Le blogue de la peau saine

Les commentaires sont fermés